TestsCode ZoneDiversSolucesMario PeopleInteractif
Forums Mario Museum Super Mario Ce forum est dédié à Super Mario et à son univers. Vous pouvez y discuter des jeux du passé et d'aujourd'hui, débattre sur les futures sorties, vous entraider...

 2 connectés mais aucun membre
Forums - Topics - Membres - Smileys - FAQ
Anonyme - Se logger - S'inscrire

Philou$2003252
Philou

14/11 :: 17:14

Don't Cry For Me Argentina



Abréviation
MKDD

Date de sortie japonaise
2003

Date de sortie américaine
17.11.2003

Date de sortie européenne
14.11.2003

Date de mon acquisition
13.11.2003

Console
Game Cube

Éditeur
Nintendo

Genre
Course de « kart » enfantine

Nombre de joueurs
Beaucoup

Perso principal
Mario, Luigi, Wario, Yoshi, etc.

Mode Continue
/

Sauvegarde
Oui

Accessoires
Carte mémoire

Inspiration
Super Mario Kart, Mario Kart 64

S’en sont inspirés
/

Note générale
8.8/10



Boîte
CD

Incontestablement le Mario le plus attendu depuis la sortie du Cube, Mario Kart: Double Dash!! a fini par sortir après bien des reports et des hésitations, mais c’est monnaie courante chez Nintendo, et d’ailleurs quand un jeu est en retard c’est souvent parce qu’il s’agit d’une merveille. Ce Mario Kart se distingue enfin des autres. Une ambiance qui n’a plus grand-chose de Mario Kart et qui se rapproche beaucoup trop du Mario Party, pour un jeu à la réalisation exceptionnelle ( infiniment supérieure à celle d’un Mario Kart 64 mi-figue mi-raisin) et encore une fois très vaste.



Le copilote est fourni...



Ce qui frappe immédiatement dans ce jeu, c’est cette étrange impression de n’être jamais seul. Et pour cause, vous êtes deux sur le même kart. Enfin… si on peut appeler ça des karts. On va plutôt appeler ça des véhicules « biplace » à quatre ou six roues n’ayant plus rien à voir avec des karts mais l’essentiel est là, ça roule, ça dérape, y’a un moteur et un turbo surpuissant. Non seulement les véhicules sont très différents, certains étant franchement gamins ( cf. le landau à roulettes de Baby Mario et Baby Luigi…), et on peut même en débloquer au cours du jeu. Et leurs capacités sont différentes en matière d’accélération et de vitesse, ce qui peut même varier en fonction du poids des pilotes choisis. Bien sûr, un pilote léger ne pourra pas utiliser un kart rapide mais lourd et vice versa.

Mais revenons-en à cette histoire de copilote. Vous avez en effet deux persos par kart, vous pouvez faire le duo que vous voulez ( Waluigi avec Birdo par exemple) et pendant une course, l’un pilote et l’autre lance des objets, tout en sachant que vous pouvez changer leurs rôles à n’importe quel moment ou presque. De plus, chaque perso possède son objet à lui, qu’il obtient ( je rassure les puristes de la saga) dans des blocs « ? » translucides moins évidents à choper que d’habitude. Mais comme le jeu a prévu d’emblée des couples de persos rationnels, chaque objet appartient en fait à deux persos qui vont ensemble ( comme les œufs pour Yoshi et Birdo, par exemple). Ce qui est particulièrement problématique, c’est que le perso qui joue les équlibristes à l’arrière peut se casser la gueule lors de certains chocs et vous devrez le traîner derrière vous sur la piste pendant quelques secondes, le temps qu’il reprenne ses esprits et remonte sur votre bécane ( ce qui implique une sérieuse perte de temps).



Mario Party version karting?



Contrairement aux précédents Mario Kart ( surtout le premier bien sûr), cet épisode extrêmement coloré verse dans une ambiance qui semble définitivement coller à la saga, à savoir le style plus enfantin des Mario Party par exemple, et qui finalement s’avère être encore plus délirant que ses prédécesseurs. Les jeunes joueurs habitués aux jeux Mario depuis quelques années trouveront là leur bonheur, les « ringards » fans de l’éternel Super Mario Kart ne pourront que se consoler avec l’utilisation de leurs carapaces, peaux de banane, champignons turbo et étoiles d’invincibilité, point barre. L’éclair est encore plus impossible à avoir et le fantôme a justement… disparu, tout comme les pièces.

En fait c’est surtout le look de la plupart des véhicules et l’introduction des trois babies qui donne cet aspect plus puéril à ce nouveau Mario Kart. D’où l’arrivée de circuits à l’ambiance très proche des Mario Party, le summum étant atteint avec le Parc Baby, le nom de trop pour les vieux de la vieille.

En mode multijoueur avec une moyenne d’âge de 12 ans, sans doute est-ce une pure merveille que ce MKDD décidément pas assez « tous publics » comme pouvaient l’être les trois précédents. Le multijoueurs est quasiment sans limites avec une possibilité de jeu en réseau, d’ailleurs le mode Battle ( jouable jusqu’à 8) se divise à présent en trois jeux différents, comprenant notamment le classique des classiques, à savoir la bataille en ballons.



Et pourtant...



Un énorme effort est à souligner néanmoins sur de nombreux points qui faisaient défaut dans un MK64 aseptisé et sans grand intérêt, sauf le triste honneur d’être le point de départ d’une chute sans précédent dans la qualité des jeux sur sa console…

Graphiquement, on est très proche d’une perfection absolue tant les erreurs aperçues dans Super Mario Sunshine ( seul vrai Mario de la console, en fait!) ont disparu. Le fait que l’un des circuits emprunte un passage de la place Delfino de SMS très améliorée ( avec une eau à la Zelda NGC au rendu étonnant) lève définitivement le voile sur les faiblesses graphiques de ce jeu. En revanche, sur MKDD, c’est impeccable, tout comme une prise en main toujours aussi rapide même si l’utilisation des objets en course pose toujours un petit problème… au début seulement. Si les machines ne sautent plus ( au vu du poids qu’elles supportent, ça se comprend), elles bénéficient d’un nouveau système de dérapage qui, s’il est bien maîtrisé, donnera un turbo assez conséquent et très bien rendu.

Ce qui va étonner les habitués qui ont raflé toutes les coupes des précédents volets, c’est la compétitivité des concurrents, largement supérieure à ce qu’on pouvait voir auparavant. En 150cc, ce seront vraiment les meilleurs qui s’en sortiront. Quant au Time Trial, qui est toujours de la partie ( heureusement pour les solistes!), il s’avère encore plus passionnant que d’habitude tant les circuits sont variés en eux-mêmes, avec beaucoup plus de possibilités de gagner les précieux dixièmes… quand il aura lieu, le championnat de MKDD, c’est sûr, sera intense.



Notes



Présentation: 9 – Une intro assez sympathique et une scène du podium rallongée, dans l’esprit SMS. En plus, c’est le premier Mario Kart en français. Un bon point même si les menus manquent d’originalité.
Graphismes: 9 – Excellents, cette fois-ci tout le potentiel de la NGC est utilisé pour un résultat réellement très beau. L’ambiance certes enfantines ne plaira pas à tout le monde, d’autant plus qu’on l’a déjà vue plusieurs fois dans Mario Party…
Animations: 10 – Une fluidité exceptionnelle et non pas excessive comme on pouvait le voir dans un Super Smash Bros. Melee parfois trop rapide. Dans ce domaine, MKDD pourrait s’imposer comme un modèle du genre.
Musique: 7 – Une bande son qui retrouve l’esprit Mario après celle très surprenante de SMS, mais pourtant elle déçoit quelque peu. On sent que l’inspiration n’y est plus, d’ailleurs les thèmes se ressemblent beaucoup.
Bruitages: 8 – Par rapport à MK64 par exemple, les bruits des moteurs sont beaucoup mieux réalisés. Ce n’est pas encore parfait mais il y a tellement de bruits avec les objets et les cris des persos qu’on a tendance à s’y perdre un petit peu…
Durée de vie: 10 – Difficile de ne pas donner la note maximale dans ce domaine à un jeu où les possibilités sont infinies en mode Multijoueur et où le Time Trial ne propose pas des trajectoires uniques qui deviendraient trop vite références… Comme le Mario GP a monté d’un cran côté difficulté, tous les modes de jeu bénéficient d’une sacrée longévité.
Gameplay: 9 – Un habitué de Mario Kart saura s’y prendre au bout de trois courses, mais il faut avouer que pour les novices ça reste un peu compliqué, quant à l’utilisation pas très pratique des objets, elle ne vient pas du jeu mais d’une manette pourtant irréprochable!
Intérêt: 8½ – Véritable curiosité, ce nouveau Mario Kart laisse le temps à la découverte des nombreuses nouveautés qu’il contient, mais ne ravira sans doute pas les gamers solitaires à moins d’être de véritables accros au Time Trial.
Note générale: 8.8/10 – Un modèle de réalisation sur le plan technique, ce jeu en surprendra plus d’un par une ambiance complètement décalée de ses prédécesseurs et un système de co-pilotage dont je laisse chacun libre de juger. Mais il semblerait que les jeux Mario abandonnent complètement les joueurs solitaires au profit du mode Multiplayer

( signé Mario bien sur ! )
FFVIMan$2003256
FFVIMan

14/11 :: 21:03

Fan de FFVI



J'ai lu et je dit que Mario86 fais bien les tests

FFVIMan



FFVIMan.fr : Spratao
ninn64$2003274
ninn64

15/11 :: 00:06

Nintendomaniac



oui c vré
Luigi902$2003300
Luigi902

18/11 :: 22:48

Power-Floodeur



Du fun ,du fun et encore du fun ... Mario 86 a raison mais il faut se le payer ce fun ...
Souvent il faut :

-4 manettes

ou alors pire:

-4 fils de connections GBA-NGC
-4 GBA
FFVIMan$2003256
FFVIMan

18/11 :: 22:52

Fan de FFVI



Ouai, bin pencé ça.

FFVIMan



FFVIMan.fr : Spratao
  [1/1]Retour forum

© 2003-2009 - Mario Museum. Forum by DNF.