TestsCode ZoneDiversSolucesMario PeopleInteractif
Forums Mario Museum Super Mario Ce forum est dédié à Super Mario et à son univers. Vous pouvez y discuter des jeux du passé et d'aujourd'hui, débattre sur les futures sorties, vous entraider...

 Un connecté mais aucun membre
Forums - Topics - Membres - Smileys - FAQ
Anonyme - Se logger - S'inscrire

vinvin23$2004315
vinvin23

01/11 » 21:54

Vinvin, ou peut-être quarante.



L'oeuvre suivante est la propriété de Vincent Ambrosio alias Vinvin23.
Toute reproduction, partielle ou complète, est strictement interdite sans autorisation.
© Vincent Ambrosio, 2007
Note de l'auteur : Cette protection a été effectuée par mes soins le 1er novembre 2007, le lendemain de la découverte d'un honteux plagiat dont j'ai été la victime. A partir de ce jour, toutes mes oeuvres seront protegées par ce texte pour éviter qu'un tel affront se réitère.


Voilà, le FM19 n'ayant jamais été fini, j'ai décidé de refaire un nouveau feuilleton mario 19 pour que la saga soit complète.
Cette fois, c'est un style à la " Les 26 lettres de Daisy ".
J'ai pris cette décision en relisant ce FM justement, j'ai trouvé que ça faisait un moment que je n'avais pas fait un feuilleton de ce genre :P

Bonne lecture !

------------------------------

Episode pilote

Une gigantesque montagne domine le paysage dans lequel s’embourbent nos aventuriers ...
Ce monument naturel a été érigé par les éléments depuis des millions d’années, et demeure le mont le plus haut de la planète, le plus imposant et sûrement le plus mystérieux ...

Depuis le début de ce siècle, 32 personnes ont connus mystérieusement la mort en voulant explorer le Mont Corona ...
Parmi elles, des étudiants, des pères de famille, des spécialistes en géologie ou encore des marcheurs avides de risques.
Tous ont disparu sans laisser de trace, sans permettre à leur entourage d’enterrer leur dépouille ...
Tous se sont comme volatilisés ...

Aujourd’hui, Wario et Waluigi ont décidé de relever le défi à leur tour, et d’élucider une bonne fois pour toutes le mystère du Mont Corona.

Waluigi : Nous marchons depuis bientôt six heures sur le sentier dit « de la mort ». Pour le moment, rien ni personne n’est venu nous perturber.

Wario : Nous n’avons jamais vu un lieu aussi calme ...

(Wario arrête la vidéo)

Wario : Perso je commence à avoir la trouille... Tu crois pas qu’on devrait faire demi-tour ? Après tout, qu’est-ce qu’on a à prouver ?

Waluigi : T’as les jetons, maintenant ?

Wario : Ouais, je commence. Je pense qu’on fait une sérieuse erreur en voulant visiter ce lieu maudit. Après tout, tout ceux qui s’y sont essayé y sont resté.

Waluigi : Qui te dit qu’ils sont morts ? Il y a peut-être une ouverture vers un monde meilleur, au sommet de la montagne.

Wario : Ca m’étonnerait. Y a plutôt des vautours prêts à dévorer le foie des passants, penchés sur les branches d’un arbre vivant ...

Waluigi : Ouais, et y a une sorcière, peut-être ?

Wario : J’allais le dire !

(Un horrible bruit se fait entendre)

Wario : Hey ! T’as entendu ?

Waluigi : Ouais, et alors ? On est en montagne mon grand, c’est normal qu’il y ait des bruits bizarres.

Wario : Non, non, mon gars. J’ai vécu toute mon enfance à la montagne, et ça, ça fait pas partie du programme en général.

Waluigi : T’es vraiment qu’un sale trouillard paumé et sans cervelle. Reste là, je vais essayer de voir d’où ça vient.

Wario : T’éloignes pas trop ! On doit pas se quitter des yeux !

Waluigi : Mais oui, mais oui !

(Waluigi fait un petit signe de la main à Wario, et s’assoit pour l’attendre)

(...)

Waluigi : C’est bon, il y a rien ... Tu peux être tranquille.
... Wario ? Wario, t’es où ? .......
Wario ?

??? : C’est lui que vous cherchez ?

Waluigi : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

******************************************

LES ORACLES DE L’OMBRE

******************************************

A des centaines de kilomètres de là, dans la petite ville de Toadville, une catastrophe venait d’ébranler la tranquillité perpétuelle de l’endroit.

Inspecteur Goomba : Je suis désolé, personne n’est autorisé à passer. C’est le lieu du crime.

Directeur Koopa : Je suis le directeur de cet établissement. J’ai plein de coups de fil à passer et un discours à préparer. J’aimerais juste avoir accès à mon bureau.

Inspecteur Goomba : Je ne peux rien faire pour vous.

(L’inspecteur se dirige vers le corps de l’institutrice)

Inspecteur Goomba : Alors, où en sont les expertises ?

Médecin légiste : Il y a quelque chose d’étrange avec ce corps. On dirait que l’assassin a voulu cacher quelque chose à l’intérieur.

Inspecteur Goomba : Je vous demande pardon ?

Médecin légiste : Il y a des traces d’incision un peu partout ... Celui qui a fait ça est entré DANS le corps, puis a refermé le tout. L’autopsie m’en dira plus.

-------------------------------------------------------------------

Daisy : Comment ça se passe au Lycée, chérie, depuis la mort de Madame Eden ?

Peach : Beaucoup mieux. C’était une prof de maths affreuse, et elle emmerdait tout le monde. J’espère que c’est un élève qui lui a fait ça, il y aurait enfin un peu de justice dans ce monde pourri.

Mario : Tu ne peux PAS parler comme ça ! C’est la vie d’une femme qui vient d’être ôtée !

Peach : Une femme avec qui j’ai jamais réussi à avoir la moyenne.
Au fait, maman, ta soupe est dégueulasse ... La diarrhée ça se chie au toilette, pas dans la cuisine.

(Daisy la gifle violemment)

Daisy : Je t’interdis de t’adresse à moi sur ce ton. Je suis encore ta mère.

Peach : Pourquoi « encore » ? T’as prévu de changer ?

(Elle sourit et s’enferme dans sa chambre)

Daisy : Depuis quelques temps elle m’exaspère. Plus rien n’est comme avant.

Mario : C’est l’adolescence, chérie. On ne peut rien y faire.

Daisy : J’ai été adolescente, moi aussi ! Et je ne me suis jamais permis d’être aussi détestable avec mes parents.

DING DONG

Daisy : Je vais répondre. Essaye d’aller raisonner Peach.

(Elle ouvre la porte)

Daisy : Bonjour ... je peux quelque chose pour vous ?

Facteur : Un colis pour vous ... signez ici.

Daisy : Merci ... merci beaucoup.

(Elle sourit au facteur et pose le colis sur la table de la cuisine)

Daisy : Qu’est-ce que ça peut bien être ? IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH !!!

(Mario dévale les escaliers)

Mario : Qu’est-ce qui se passe ?

Daisy : Oh mon Dieu ... oh mon Dieu ... C’est ...

(Mario s’approche du colis, et y voit un chat mort, rongé par les asticots, accompagné d’un petit mot : )

« BIENVENUE AU ROYAUME DES OMBRES »

Daisy : Ferme ça immédiatement ... je vais essayer de retrouver la trace de l’envoyeur.

--------------------------------------------------------------------

Quelques jours plus tôt ...

Luigi : Tu crois que j’ai mes chances avec elle ?

Morton : Cette fille est complètement détraquée depuis quelques temps. Si tu l’approches elle serait capable de te bouffer le bras.

Luigi : C’est ça que j’aime chez Peach ... elle s’entoure d’un mystère ... Elle n’est pas comme toutes ces filles superficielles qui suivent le mouvement en se croyant irrésistibles.

Morton : Invite la à manger à la cafèt’, si elle te plaît tant.

Luigi : Ouais ... je crois que c’est ce que je vais faire.

(Il s’approche de la jeune femme et arbore un sourire quelque peu superficiel)

Luigi : Hum ... Peach ? Comment ça va ?

Peach : Je t’emmerde. Depuis quand tu viens me causer, toi ?

Luigi : Oh, je suis désolé, je ...

Peach : T’es pas désolé, t’es juste en train de te rendre compte que tu te prends un râteau. Maintenant fiche moi la paix si tu veux pas que je t’explose la gueule.

(Elle part en riant sournoisement)

Luigi : ...

(Il ouvre alors son casier et en sort un couteau ...)

Luigi : Miaou.

A suivre ...


M_Youpi$2006363
M_Youpi

04/03 :: 21:19

Wario



Les couteaux sonts-ils autorisés à l'école?
Miaou, chat mort? Luigi est uun oracle
YoshiFire$2006325
YoshiFire

04/03 :: 21:20

Toad



Cool, un nouveau FM ! Franchement, Peach est vraiment ... euh comment dire ... rebelle

Sinon, ça à l'air vraiment pas mal .
Meuh$2003252
Meuh

04/03 :: 21:31

Admeuhnistrateur



Oula xD
D'abord Wario et Waluigi qui vont se paumer vers une mort certaine, et Wario qui disparaît aussitôt...Et ensuite cette histoire de chat mort et de Luigi qui semble avoir un rapport...En tout cas, je déteste déjà Peach, ça commence bien xD
Bref, un nouveau FM, c'est kewl ^^
M_Youpi$2006363
M_Youpi

05/03 :: 15:34

Wario



Ce que je ne comprend pas, c'est POURQUOI les fics des autres sont freezées si ils font un topic rien que pour ça, et que pour Vinvin non
metamorf$2004051
metamorf

05/03 :: 15:54

Can I eat her?



Rien n'interdit les fics qui ne sont pas faites par vinvin Korhosik, Toad et d'autres membres ont déja fait des topics pour leurs fics sans problème. Leurs fics étaient espacés, bien écrites, sans trop de fautes et intéressantes, donc y'avait aucun problème


Meuh$2003252
Meuh

05/03 :: 17:02

Admeuhnistrateur



Clair, avant de dire des conneries pareils je te demande de vérifier un peu Youpi. Les fics des autres ne sont pas freezés, il y en a plusieurs qui sont encore sur le forum, mais tu ne les a pas vu parce qu'elles sont soit terminées soit en stand-by.
Tout le monde peut faire une fic, mais il a été demandé de le faire en premier lieu sur le topic des fics pour éviter d'avoir une armada de topics sur des fics de mauvaise qualité. Comme c'est dit dans le topic à fic, l'auteur peut demander à avoir un topic exprès pour sa fic. Si elle est suffisamment bonne alors il aura l'autorisation bien entendu.
DS_Mario$2006172
DS_Mario

06/03 :: 07:53

I am the green Wart, OuHaHaHaHaHaHa !



Wow, ça commence bien ce nouveau FM.
Une prof tuée, si elle emmerdait le monde c'est pas une perte mais un gain.



vinvin23$2004315
vinvin23

06/03 :: 21:01

Vinvin, ou peut-être quarante.



Episode 2 : Entrailles surprises

UNE ANNE AUPARAVANT

Peach : Je ne pensais pas qu’un hamburger frites pouvait être aussi délicieux ...

Kevin : C’est parce qu’on l’a mangé ensemble ...

(Elle lui prend la main)

Peach : Je t’aime, Kevin.

Kevin : Moi aussi.

(Il plonge son regard dans celui de Peach, et prend une nouvelle frite)

Kevin : Comment ça va, au Lycée ?

Peach : Très, très bien. Demain, j’assiste à mon premier match de football en tant que pom pom girl.

Kevin : C’est génial ! Les filles de ton groupe sont supers sympas, elle sont dans mon cours d’anglais. Certains diront qu’elles sont superficielles, mais moi je les trouve tout simplement
craquantes, séduisantes ...

(Il remarque que Peach est sur le point de faire une grimace)

Kevin : Evidemment, ça n’a rien à voir avec toi, ma bichette.

Peach : Je préfère ça.

(Le portable de Peach sonne)

Peach : Oh, excuse moi une minute, c’est ma mère ... je reviens.

(Elle sort)

(Un homme s’installe face à Kevin quelques secondes plus tard)

Wiggler : Alors ?

Kevin : Tu es fou de venir maintenant ! Elle peut revenir d’une minute à l’autre !

Wiggler : Tu penses qu’elle va succomber ?

Kevin : C’est trop tôt pour le dire, je n’ai pas tout à fait réussi à la cerner ... Mais j’ai l’impression que cette fille est trop populaire pour devenir un ...

Wiggler : ELLE A ETE DESIGNEE, TU DOIS ALLER JUSQU’AU BOUT ...

Peach : Bonjour ... Vous parliez de moi ?

Wiggler : Non ... non, je suis son père. Nous parlions ... famille.

(Il lui tend la main)

Wiggler : Wiggler Wollock, enchanté.

Peach : Peach Toadstool.

Wiggler : Bien, je vais vous laisser entre jeunes ... Mon grand, n’oublie pas le récital de danse de ta petite sœur.

Kevin : Impossible de l’oublier.

(Wiggler s’en va)

Peach : Quelle précipitation ...

Kevin : Oh, il ... il a toujours été comme ça.

*********************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE »

*********************************

DANS LE PRESENT

Inspecteur Goomba : Nous savons Monsieur Eden à quel point la mort de votre femme a été une épreuve difficile ... Cependant, nous sommes obligés de vous poser une série de questions pour avancer dans notre enquête.

Robert Eden : Vous ne pouvez pas laisser les gens respirer un moment, avant de les bombarder de questions ?

Inspecteur Goomba : Ecoutez, nous savons ...

(Le médecin légiste débarque)

Médecin Légiste : Inspecteur, il faut que je vous voie immédiatement ...

Inspecteur Goomba : Je suis en pleine conversation ...

Médecin Légiste : S’il vous plaît ... je dois prendre ma pause, après.

Inspecteur Goomba : Bon, j’arrive. Veuillez m’excuser quelques instants, monsieur Eden.

(...)

Inspecteur Goomba : J’espère que vous avez une bonne raison ...

Médecin Légiste : Ce qu’on a trouvé à l’intérieur du corps de cette institutrice est vraiment étrange. Du jamais vu.

(Il pose un lecteur cassette sur la table)

Inspecteur Goomba : ... Vous voulez dire que la victime avait un appareil électronique dans le ventre ?

Médecin Légiste : Ouep. Sans cassette, par contre ... Pour le moment, ça ne nous apporte rien.

-----------------------------------------------------------

Daisy : Peach, tu ne manges pas tes lasagnes ?

Peach : Et toi, tu te laves pas le cul ?

(Daisy se lève brusquement, et se munit d’un couteau, semblant animée par une rage soudaine et incontrôlable)

Daisy : JE NE PEUX PLUS TE SUPPORTER !

Mario : Daisy, calme-toi ...

Daisy : TU ETAIS UNE BONNE ELEVE, TU AVAIS DES AMIES, DES LOISIRS, TU ETAIS BIEN ELEVEE TU ... Où est passée ma Peach ?

(Elle lâche le couteau et s’effondre en larmes ...)

Daisy : Ma chérie ... je t’en prie ... redeviens cette Peach que tu étais ...

Peach : J’ai des devoirs. Je monte. Au revoir.

(Daisy reste allongée par terre, pleurant de toutes les larmes de son corps.)

Mario : Ne t’inquiètes pas, Daisy. Ca va aller.

Daisy : ... je n’en suis pas sûre.

------------------------------------------------------------


A suivre ...



Meuh$2003252
Meuh

06/03 :: 21:35

Admeuhnistrateur



Bah alors...Il y a un an encore, Peach semblait être une jeune fille tout à fait normale, qui sortait et qui s'amusait. Qu'est ce qui a bien pu se passer pour qu'elle devienne comme ça ? Y'a sans doute un rapport avec cette histoire avec Kevin
Et c'est quoi cette histoire de lecteur de cassette xD ? Qui irait tuer quelqu'un pour lui foutre ensuite dans le ventre un truc pareil ? Y'a des meilleurs endroits pour se débarrasser de choses comme ça...Le mystère s'épaissit
DS_Mario$2006172
DS_Mario

07/03 :: 09:35

I am the green Wart, OuHaHaHaHaHaHa !



Au début :

UNE ANNE AUPARAVANT


C'est qui Anne ?

**Vinvin tape DS_Mario**

Ouais bon, j'arrête de chipoter.

(Il plonge son regard dans celui de Peach, et prend une nouvelle frite)


Quel romantisme... XD



vinvin23$2004315
vinvin23

08/03 :: 19:18

Vinvin, ou peut-être quarante.



Episode 3 : Madame Coot

(Près des casiers du Lycée)

Luigi : Miaou.

Morton : Pourquoi est-ce que tu dis Miaou à chaque fois que tu vas chercher quelque chose dans ton casier ?

Luigi : C’est un code qui permet d’ouvrir le petit coffre que tu vois là. Tout marche à reconnaissance vocale.

Morton : Ha ... Et il y a quoi, dans ce coffre ?

Luigi : Une bague.

Morton : Une bague ? Qu’est-ce que tu fous là dedans avec une bague ?

Luigi : J’aimerais demander Peach en mariage. Je suis fou amoureux d’elle.

Morton : Cette fille t’a envoyé le plus gros râteau de ta vie l’autre jour et tu veux la demander en mariage ?

Luigi : Qui n’essaye rien n’a rien, non ? Je suis sûr qu’elle est expressément distante et qu’en fait, elle rêve de moi la nuit.

Morton : A ta place je n’espérerais pas trop ...

(Peach passe devant les deux garçons)

Luigi : Peach ! Ca te dirait qu’on aille manger à la caf’ ce midi ?

Peach : T’es bouché mon gros ? Je veux pas voir ta gueule, même pas en rêve.

(Elle lui crache à la figure)

Morton : A mon avis, pour les rêves la nuit, c’est foutu ...

*****************************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE »

*****************************************

Directeur Koopa : Chers élèves, si nous sommes tous réunis ici ce soir, c’est pour rendre un dernier hommage à la regrettée Madame Eden, qui nous a quitté dans de terribles circonstances. Enseignante depuis près de vingt ans dans notre établissement, elle avait su ...

(Peach se penche vers sa voisine)

Peach : Elle avait su nous emmerder et crever est la meilleure chose qui lui soit arrivée dans sa vie.

Elève : T’es pas bien toi ! Viens, on va se mettre autre part ...

Elève (2) : Ouais ... on va pas rester à côté de cette folle.

(...)

Luigi : T’as entendu la répartie qu’a cette fille ? « Crever est la meilleure chose qui lui soit arrivée dans sa vie »... Ha, elle est trop géniale ...

Morton : Je ne vois vraiment pas ce qui t’attire chez elle. Elle est vraiment dégoûtante, méchante et ...

Directeur Koopa : Messieurs, je vous dérange, peut-être ?

Morton : Excusez nous.

-----------------------------------------------------------------

UNE ANNEE AUPARAVANT

Kevin : Alors, Peach ? Prête pour le grand jour ?

Peach : Je suis trop impatiente ... Je rêve d’endosser mon costume de pom pom girl depuis que je suis toute môme.

Kevin : Je serais en premières loges pour te regarder mon amour ...

(Il l’enlace)

Peach : Et après ? Après le match, qu’est-ce qu’on fait ?

Kevin : On ira manger une pizza, on louera un film ... et ...

Peach : Et ?

Kevin : Et ...

Peach : Et ... !!! (Elle rit aux éclats et allonge Kevin sur son lit).

(Daisy entre, comme à son habitude, sans frapper)

Daisy : Oh, excusez-moi ... Je venais juste prendre ton linge, Peach.

Peach : Oh mais ce n’est rien. Je te présente Kevin, mon petit ami. Nous sommes dans la même classe de maths.

Daisy : Enchantée, jeune homme.

Peach : Ma mère est quelqu’un de formidable ... je suis fière d’avoir été mise au monde par quelqu’un de si exceptionnel.

Daisy : Oh, elle exagère toujours un peu ...

Peach : Pas du tout. Tu es parfaite.

(Elle l’embrasse sur le front)

Peach : Bien, j’ai mes devoirs de biologie à finir et ... je vais me préparer pour le grand jour.

***

Wiggler : Alors, tout est en place ?

Kevin : Oui ... oui. Le match commence à 15h.

Wiggler : Parfait. Tout est parfait.

--------------------------------------------------------------

DANS LE PRESENT

Inspecteur Goomba : Est-ce que Madame Eden était appréciée de ses élèves ? Y a-t-il déjà eu des disputes graves entre elles et l’un d’eux ?

Directeur Koopa : Comme tous les profs, elle avait ses admirateurs et ses détracteurs ...
Mais il n’y a jamais eu d’événement grave lié à cette enseignante ....

Inspecteur Goomba : Quels étaient ses rapports avec les autres professeurs ?

Directeur Koopa : Normaux. Elle était très amie avec Madame Coot, une jeune enseignante en philosophie. Elles se racontaient tout, dans les moindres détails.

Inspecteur Goomba : Et vous savez où je pourrais trouver cette Coot ?

Directeur Koopa : A cause d’un petit problème de santé, elle a été contrainte d’arrêter son travail quelque temps. Elle doit sûrement être à son chalet au Mont Whomp.

Inspecteur Goomba : Bien ... nous allons l’interroger.

A suivre ...


M_Youpi$2006363
M_Youpi

08/03 :: 20:44

Wario



une jeune enseignante en philosophie.

Ah, la phylaufeauzihe, quelle matière moins inutile

Pas du tout. Tu es parfaite.

Ouais, mais elle ne se lave pas le cul. tu l'as dit
Meuh$2003252
Meuh

08/03 :: 20:47

Admeuhnistrateur



Arf, vraiment de plus en plus étrange...Peach aimait beaucoup sa maman, jusqu'à dire qu'elle était parfaite...Maintenant, c'est plus vraiment ça. Plus du tout même
Et Luigi, là je vois pas trop non plus ce qu'il lui trouve xD Non seulement elle est loin d'être recommandable, mais en plus elle le jarte comme c'est pas permis, et lui il continue...
Bon enfin, pour le miaou, c'était juste le truc de la boîte...Y'a ptêt aucun rapport, faut voir
Bref, on découvre quelques éléments de l'histoire mais c'est pas ça qui va nous enlever le flou, on va bien voir. Peut-être que Coot aura quelque chose d'intéressant à nous apprendre
DS_Mario$2006172
DS_Mario

09/03 :: 07:50

I am the green Wart, OuHaHaHaHaHaHa !



Comme tous les profs, elle avait ses admirateurs et ses détracteurs ...


Comme si elle avait des admirateurs.



vinvin23$2004315
vinvin23

10/03 » 21:13

Vinvin, ou peut-être quarante.



Episode 4 : L’autre, ma mère et moi

Précédemment dans les oracles de l’ombre ...

Inspecteur Goomba : Quels étaient les rapports de Madame Eden avec les autres professeurs ?

Directeur Koopa : Normaux. Elle était très amie avec Madame Coot, une jeune enseignante en philosophie. Elles se racontaient tout, dans les moindres détails.

(...)

Médecin Légiste : Ce qu’on a trouvé à l’intérieur du corps de cette Madame Eden est vraiment étrange. Du jamais vu.

(Il pose un lecteur cassette sur la table)

Inspecteur Goomba : ... Vous voulez dire que la victime avait un appareil électronique dans le ventre ?

Médecin Légiste : Ouep. Sans cassette, par contre ... Pour le moment, ça ne nous apporte rien.

(...)

Daisy : Ma chérie ... je t’en prie ... redeviens cette Peach que tu étais ...

Peach : J’ai des devoirs. Je monte. Au revoir.

(Daisy reste allongée par terre, pleurant de toutes les larmes de son corps.)

Mario : Ne t’inquiètes pas, Daisy. Ca va aller.

Daisy : ... je n’en suis pas sûre.

-----------------------------------------------------------------------------------

Daisy : Je pense que nous devrions envoyer notre fille quelques semaines à la montagne, chez mes parents. Ca lui ferait le plus grand bien.

Mario : Ha, parce que tu penses que voir la gueule de ta mère va lui remettre les idées en place ?

Daisy : Je sais que tu n’as jamais aimé maman, mais rien que pour ce qu’elle a fait à notre pays tu lui dois un minimum de respect ...

Mario : Le roi Wart a nourri des millions de bouches grâce à sa loi sur les services obligatoires ... Je trouve pourtant que c’est un connard.

Daisy : Le roi Wart n’est pas mon père ...

(Elle se coupe en voulant éplucher une patate)

Daisy : AIE ! J’EN AI MARRE ! JE ME COUPE, JE PLEURE, JE ME DISPUTE ... Quand est-ce que tout ça va se terminer ?

Mario : Quand tu arrêteras de te plaindre, peut-être ?

Daisy : Oh, tu es très bien placé mon chéri ! « Quand est-ce qu’on mange ? » « Pourquoi t’as pas recousu mon pantalon ? » « Sois plus indulgente avec ta fille ! » ... Tu sais que tu me fais vivre un enfer au quotidien ?

Mario : Hé bien trouve toi un mari capable de t’emmener au paradis.

(Il prend ses clés, regarde une dernière fois sa femme et claque la porte)

(De son côté, elle jette toutes ses patates à la poubelle et s’enferme dans sa chambre)

Daisy : Oui, je vais trouver l’homme parfait. Et je vais recommencer ma vie, loin de cet homme insatisfait et de cette fille hystérique.

(Elle enfile des dessous sexy et sors avec une veste légère)

Daisy : Autant commencer tout de suite ...

(Elle entre dans sa voiture, sans remarquer, quelques mètres plus loin, qu’un homme l’observe ...)

Wiggler : Elle part ... elle est seule ... tout est parfait.

***************************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE »

***************************************

Inspecteur Goomba : La porte est ouverte ...

Assistant Lakitu : Le sol est mouillé ... comme s’il y avait eu une inondation.

Inspecteur Goomba : Il y a eu une grosse tempête cette nuit ... ça pourrait venir de là.

Assistant Lakitu : Si c’était le cas, tout serait à nouveau sec ... là ... on dirait plutôt une inondation.

Inspecteur Goomba : Allez voir à l’étage ... Moi, je m’occupe du rez de chaussé.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
??? : Vous les avez orienté sur la piste de Madame Coot ... comme je vous l’avais demandé ?

Directeur Koopa : Oui. Ecoutez, j’en ai plus qu’assez de ce petit j...

??? : 3 juin 1984, un directeur couche avec une de ses élèves dans les toilettes du troisième étage. Ca ne vous rappelle rien ?

Directeur Koopa : COMBIEN DE TEMPS ALLEZ-VOUS ME FAIRE CHANTER ???

??? : Jusqu’à ce que je n’aie plus besoin de vous, monsieur Koopa.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Assistant Lakitu : Inspecteur ! C’est bien ce que nous redoutions ...

Inspecteur Goomba : Autrement dit ?

Assistant Lakitu : Madame Coot ... elle est morte. Assassinée exactement de la même façon que son amie.

---------------------------------------------------------------

Daisy : Un whisky coca, s’il vous plaît.

Hector : Vous êtes seule ?

Daisy : Non, j’ai emmené les Beatles avec moi, ça se voit pas ?

Hector : Z’êtes une marrante, vous. Z’êtes du coin ?

Daisy : Z’en sais rien, qu’est-ce que ça peut vous foutre?
Un whisky coca, s’il vous plaît.

(Il sourit légèrement et lui prépare son whisky)

Wiggler : Vous êtes seule ?

Daisy : Non, j’ai emm...

Wiggler : Les Beatles, je sais. J’ai entendu. Wiggler Wollock, enchanté.

Daisy : Daisy Toadstool. Je peux quelque chose pour vous ?

Wiggler : Rien de spécial ... Moi aussi j’aime le whisky-coca. Hector, la même chose pour moi.

---------------------------------------------------------------

Daisy : Merci Wiggler, j’ai passé une excellente soirée en votre compagnie ... Je n’avais pas rencontré un homme aussi charmant depuis le Lycée ...

Wiggler : Le plaisir est partagé.

Daisy : Merci aussi de m’avoir raccompagnée, avec tous ces whisky, je n’aurais jamais retrouvé la sortie du bar ! (Elle rit aux éclats)

(Depuis sa chambre, Peach voit Daisy et Wiggler, mains dans la mains, près de la voiture)

Peach : Oh non ... oh non ...

(Elle dévale les escaliers)

Daisy : Bonjour chérie ...

Peach : MAMAN !!! MAMAN ...

Daisy : Oh mon Dieu, qu’est-ce qui se passe ?

Peach : Ne refais plus jamais ça.

Daisy : Je te demande pardon ?

Peach : Ne fréquente plus jamais cet homme, ne l’approche même pas, n’essaye jamais de le contacter.

Daisy : Je fais ce que je veux de ma vie sentimentale.

Peach : JE TE DIS DE NE PLUS JAMAIS LE RAPPELER !

Daisy : ET MOI JE T’INTERDIS DE ME DONNER DES ORDRES !

(Elle la giffle)

Daisy : Ton attitude commence sérieusement à être insupportable ... Puisque ton père a décidé de se la jouer solo, je vais faire de même : Lundi, tu pars chez mamy et papy !

Peach : Super !!! Merci maman de toujours prendre les mauvaises décisions ! Tu as pensé au Lycée ?

Daisy : Oui. Ils me remercieront de ne plus devoir traiter un cas psychiatrique.

(Elle commence à monter les escaliers)

Daisy : Oh, et j’oubliais ... Je compte bien appeler Wiggler et lui proposer un nouveau rendez-vous. Bonne nuit.

Peach : Non, maman, tout sauf ...

Daisy : BONNE NUIT !
----------------------------------------------------

(Peach entre dans sa chambre, au bord des larmes. Elle s’approche lentement de la fenêtre ...)

Peach : Je dois me calmer ... Je dois ... juste me calmer.

(Soudain, son portable sonne)

* Tu as été désignée, Peach ... on n’échappe pas à son destin au royaume des ombres *

* Oh, et j’oubliais ... *

* Ta mère est une femme délicieuse. *

A suivre ...


Meuh$2003252
Meuh

10/03 :: 12:12

Admeuhnistrateur



What the hell now ?
On dirait bien que Wiggler connaît Peach, et inversement...Mais je vois pas du tout de quoi il parle pour l'instant. Le royaume des ombres ? Kewa ? Doit y avoir un truc très complexe la dessous.
Mario qui se barre comme ça d'un coup, il devait vraiment en avoir marre. Ils me semblaient pourtant être un beau couple, ils avaient l'air de réussir à s'en sortir malgré leur fille...Bah non
Et Coot est morte aussi...Une prof en moins, wololo Par contre, encore un mystérieux "?" qui se ramène...Quissé encore ? Et puis qu'est ce qu'il veut ? C'est lui le meurtrier ou quoi ?
Beaucoup de questions, encore xD
M_Youpi$2006363
M_Youpi

10/03 :: 12:25

Wario



Dans pas longtemps y aura plus assez de profs pour faire travailler les élèves XD
Et pour une fois que Peach est polie, sa mère, elle la fait dehors, wouh
Mario va vers Pauline, peut-être O.O
I___I
metamorf$2004051
metamorf

10/03 :: 21:05

Can I eat her?



...J'ai l'impression qu'il manque les dernières phrases de l'épisode aussi


vinvin23$2004315
vinvin23

10/03 :: 21:18

Vinvin, ou peut-être quarante.



Voilà, je sais pas pourquoi ça s'était effacé xD

Episode 5 : Le miaou

Précédemment dans « les oracles de l’ombre »

Luigi : Miaou.

Morton : Pourquoi est-ce que tu dis Miaou à chaque fois que tu vas chercher quelque chose dans ton casier ?

Luigi : C’est un code qui permet d’ouvrir le petit coffre que tu vois là. Tout marche à reconnaissance vocale.

------------------------------------------------

Luigi : Miaou.

(Au même moment, Peach passe devant Luigi)

Peach : Miaou ?

Luigi : Oh, salut Peach ... Ouais, c’est mon code pour ...

(Elle lui donne un coup violent, et il s’écroule au sol)

Peach : ALORS C’EST TOI QUI A ENVOYE UN CHAT MORT A MES PARENTS ? TU TRAVAILLES POUR EUX ET TU VEUX ME LE FAIRE COMPRENDRE, C’EST CA ?

Luigi : De quoi est-ce que tu parles ? Je te dis que c’est mon code pour ouvre une boîte ... Aïe ...

Peach : JE NE VEUX PLUS ENTENDRE PARLER DE VOUS !!!!

(Elle fouille le casier de Luigi et renverse toutes les affaires par terre)

Peach : Un couteau ... des livres sur l’apocalypse ... tu présentes tous les signes ...

Luigi : Les signes de quoi ? T’es tarée ma pauvre ! C’est des livres qu’on doit lire pour l’histoire ! Et le couteau, je le traîne toujours sur moi pour me défendre en cas de problème ...

Peach : Fais attention ... dis leur de ne plus m’approcher ... et de ne pas approcher ma mère.

(Elle s’en va en courant)

Morton : Alors, tu veux toujours la demander en mariage ?

Luigi : Lâche moi ...

Morton : Je te l’ai dit, cette fille est pas normale. Elle est dans un délire total.

Luigi : Tu peux pas comprendre ...

Morton : Ouais, en effet, il faudra que tu m’expliques.

Luigi : L’amour, ça se contrôle pas. Il y a quelque chose de fort qui m’attire vers elle.
Et si elle m’attaque comme ça, c’est quelle se sent menacée. Je veux savoir pourquoi.
...
Oh putain.

Morton : Oh putain ?

Luigi : Oh putain de merde de chier ...

Morton : Oh putain de merde de chier ?

Luigi : Oh putain de ... la boîte !!!

Morton : Oh putain de la boîte ?

Luigi : La boîte du Miaou ! Celle qui s’ouvre quand on prononce un mot de passe ! Elle me l’a piqué quand elle a vidé mon casier ! Elle va trouver la bague !

**********************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE »

**********************************

Peach : Si ce mec dit vrai ... Je devrais pouvoir ouvrir sa boîte en disant « Miaou ... »
MIAOU !

(La petite boîte s’ouvre automatiquement)

Peach : Qu’est-ce que c’est que ...

(Elle y trouve une bague apparemment très chère, sur laquelle sont gravés des initiales et une petite phrase)

« TOI ET MOI POUR TOUJOURS »
« L.P »

Peach : L...P... Luigi et Peach ? Il voulait m’offrir une bague ?
Peut-être que je l’ai jugé un peu trop vite ... Peut-être qu’il n’a rien à voir avec eux.
Je deviens parano ...

----------------------------------------------------------

Médecin Légiste : Voilà mes premières constatations, Inspecteur ...
L’assassin a utilisé les mêmes méthodes pour cette Madame Coot que pour Madame Eden.
D’ailleurs, devinez ce qu’on a retrouvé à l’intérieur du corps ?

Inspecteur Goomba : Un appareil électronique ?

Médecin Légiste : Non. Mieux que ça ... Une cassette audio.

Inspecteur Goomba : Il n’aurait pas pu tuer une seule personne et mettre la totale dedans ?

Médecin Légiste : Ca doit être une sorte de jeu ... S’il fait une prochaine victime, il y aura peut-être le mode d’emploi de l’appareil dedans.

Inspecteur Goomba : Il n’en fera pas, il faut l’arrêter avant ... Nous devons mettre la main sur ce salopard.

Médecin Légiste : Voilà ce qu’on réussit à entendre avec cette cassette ... rien de concluant pour le moment.

* INSPECTEUR --- DEFI --- OMBRE --- MAINTENANT --- SUITE --- PROCHAIN*

Inspecteur Goomba : On dirait les morceaux d’un discours ...

Médecin Légiste : Comment interprétez vous les derniers mots ?

Inspecteur Goomba : « SUITE --- PROCHAIN » ... je pense qu’il veut compléter le message en faisant une nouvelle victime ...

Assistant Lakitu : Le tout serait de savoir à qui il va s’attaquer ...

Inspecteur Goomba : Madame Coot avait une relation d’amitié avec Madame Eden ... Il ne choisit donc pas ses victimes au hasard ...

Assistant Lakitu : Vous pensez qu’il va maintenant s’attaquer à une amie de Madame Coot ?

Inspecteur Goomba : Oui, ou à n’importe qui de son entourage. C’est un jeu, il veut qu’on trouve par nous même.

Assistant Lakitu : Je ne trouve pas que ce jeu soit très amusant ...

Médecin Légiste : Quand on joue avec la mort, rien n’est vraiment amusant.

------------------------------------------------------------

Peach : Luigi, je peux te parler une seconde ?

Luigi : Tu veux me rendre ma boîte ?

Peach : Je veux te présenter mes excuses. J’ai pris ton « miaou » pour un avertissement, pour une preuve que tu avais envoyé un chat mort à mes parents. Finalement, ce n’était peut-être qu’une coïncidence.

Luigi : C’est quoi cette histoire de chat ? Quelqu’un te menace ?

Peach : Reprend ta boîte, Luigi. Et évite de me poser des questions.
...
Reprend aussi la bague qui va avec.

Luigi : Tu l’as vue ?

Peach : Si j’en parle c’est que je l’ai vue.

Luigi : Et qu’est-ce que tu en penses ?

Peach : J’en pense que tu as oublié plusieurs étapes. On ne se connaît même pas.

(Elle lui sourit quelque peu, et s’en va ...)

--------------------------------------------------------

(A la sortie du Lycée)

Wiggler : Il te plaît ?

Peach : AH ! Oh ... Vous m’avez fait peur.

Wiggler : Ce gars te plaît ? Ce Luigi ...

Peach : Comment savez-vous son nom ?

Wiggler : Je sais tout, Peach ... je sais tout sur mes ...

Peach : LACHEZ MOI !

Wiggler : Tu nous manques, Peach ... Tu ferais mieux de revenir très vite.

Peach : Laissez moi tranquille ...

Wiggler : Tu ne voudrais pas qu’il arrive de mal à la délicieuse Daisy ... ou ... à ton copain Luigi ?

Peach : Vos menaces sont du vent !

Wiggler : TU SAIS DE QUOI NOUS SOMMES CAPABLES ! ET TU SAIS QUE NOUS OBTENONS TOUJOURS CE QUE NOUS VOULONS !

Peach : Allez vous faire foutre !

(Elle s’enfuit)

Wiggler : ...

A suivre ...


Vinvin$
Vinvin

11/03 :: 10:00

Anonyme



Up xD
Meuh$2003252
Meuh

11/03 :: 10:13

Admeuhnistrateur



Arf, Peach a légèrement changé d'attitude, c'est étonnant En tout cas, Luigi doit être content de voir qu'au moins, elle l'a pas complètement jarté...Elle a juste dit qu'il avait oublié certaines étapes, mais il peut se rattraper ^^
Qu'est ce que c'est que cette histoire de cassette ? Et il veut dire quoi ce message pourri ? Il faut pas qu'ils trouvent la prochaine victime, je veux savoir la suite du message moi xD
Bon, et puis Wiggler c'est un méchant qui menace. C'est pas bien. Par contre on sait toujours pas pourquoi. Bah xD
vinvin23$2004315
vinvin23

12/03 :: 21:22

Vinvin, ou peut-être quarante.



Episode 6 : L’autre, ma mère et moi / BIS

(Peach pose ses clés sur la commode près de la porte d’entrée)

Daisy : Alors, tu es prête ?

Peach : Prête pour quoi ?

Daisy : Tu as la mémoire courte ma chérie ... Papy vient de chercher dans une heure.

Peach : Non ... non non non non. Il n’y aura pas de Papy, ni de voyage à la montagne ... rien de tout ça.

Daisy : Depuis quand est-ce que c’est toi qui décide ?

Peach : Ecoute ... tu es en danger, maman. Nous sommes tous en danger.
Regarde ce qui est arrivé à Madame Eden.

Daisy : Je ne vois pas le rapport entre cette pauvre Madame Eden et notre relation mère-fille.
Nous avons quelques problèmes pour nous entendre, et ...

Peach : Si on a des problèmes c’est parce que tu as toujours été une salope incapable de prendre en charge tes enfant. Tu transpires la merde ! TU CROIS ETRE LE MAITRE DU MONDE PARCE QUE TU T’ES FAITE BOURRER LA CHATTE PAR PAPA PENDANT 2 MINUTES ?

Daisy : Deux minutes ? Ton père est plus endurant que ...

Peach : Ecoute ... si je suis aussi désagréable ces derniers temps, ce n’est pas pour rien :
Je me sens menacée, terriblement menacée.


Daisy : Tu peux m’en parler, tu sais ...

Peach : Non, justement, c’est ça le problème. Je ne peux pas t’en parler.

(Elle se retourne)

Daisy : Tu vas préparer tes affaires ?

Peach : Je n’irai nulle part. Tu peux dire à Mamy que je la salue.

*************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE »

*************************

LE SOIR MEME

Wiggler : Après vous, madame ...

Daisy : Vous êtes un homme si charmant, Wiggler. Je ne comprends pas pourquoi ma fille ne vous apprécie pas.

Wiggler : Oh, vous savez ce que c’est, les adolescentes ... toujours en rébellion.

Daisy : Que diriez-vous de venir boire un verre à la maison ?

Wiggler : Je ... je ne voudrais pas m’imposer.

Daisy : Mais pas du tout ... je ne consulte pas ma fille pour savoir qui je dois inviter à la maison ou non.

---------------------------------------------------------

Daisy : PEACH !!! Viens saluer mon nouvel ami ! PEACH !

(Peach descend les escaliers et tombe nez à nez avec Wiggler)

Peach : Oh ... enchantée. Ma mère ma beaucoup parlé de vous.

Wiggler : En bien j’espère !

Peach : Oui, elle a dit que vous adoriez le sado-masochisme.

Daisy : Chérie, je t’en prie ...

Peach : Hé bien quoi ? Tu n’as pas dit qu’il t’attachait au lit et qu’il te fouettait jusqu’au sang ?

Wiggler : Ho, ho, ho, votre fille a le sens de l’humour ...

Peach : Heureusement, parce que ce n’est pas le cas de tout le monde dans cette maison. Bien, si vous n’avez rien d’autre à me dire, je retourne travailler.

(...)

Daisy : Excusez la ... elle est incontrôlable.

Wiggler : Je pense pouvoir faire quelque chose pour elle.

Daisy : Ha bon ? Qu’est-ce que vous entendez par là ?

Wiggler : Il lui faut un père, quelqu’un de stable qui reste à la maison ....

Daisy : Elle a déjà un père.

Wiggler : Oui ... mais où est-il en ce moment ? Que fait-il pour elle ?

Daisy : ...

Wiggler : Je vous propose de rester ici et de m’occuper d’elle du mieux que je le pourrai.

Daisy : Vous me proposez de vivre avec vous ? Voilà seulement deux jours que ...

Wiggler : Qu’est-ce qu’on perd à essayer ? Hein ?

Daisy : Je ... Je ne sais pas.

(Il l’embrasse)

Wiggler : Tentons notre chance. Je suis tout de suite tombé amoureux de vous.

Daisy : ... Vraiment ?

Wiggler : Daisy, je n’ai jamais ressenti quelque chose d’aussi fort pour une femme.
Je veux vivre à vos côtés.

(Peach, écoutant la discussion depuis le haut des escaliers, se met à fondre en larmes ...)

--------------------------------------------------------------

Peach : J’aimerais tellement prévenir maman ... Lui dire qui est cet homme et ce dont il est capable ...

(Elle sort la photo ...)

Peach : Mais elle pourrait découvrir la vérité ...

(d’un cadavre.)

A suivre ...


DS_Mario$2006172
DS_Mario

13/03 :: 15:53

I am the green Wart, OuHaHaHaHaHaHa !



Du cadavre de qui ?

Ca sent le roussi... Les prochains jours seront malheureux pour Peach.

Wiggler : Ho, ho, ho, votre fille a le sens de l’humour ...


Sacré sens de l'humour .



vinvin23$2004315
vinvin23

14/03 :: 20:33

Vinvin, ou peut-être quarante.



Episode 7 : Crimes et symboles

Précédemment dans « Les oracles de l’ombre » :

Médecin Légiste : Voilà mes premières constatations, Inspecteur ...
L’assassin a utilisé les mêmes méthodes pour cette Madame Coot que pour Madame Eden.
D’ailleurs, devinez ce qu’on a retrouvé à l’intérieur du corps ?

Inspecteur Goomba : Un appareil électronique ?

Médecin Légiste : Non. Mieux que ça ... Une cassette audio.

Inspecteur Goomba : Il n’aurait pas pu tuer une seule personne et mettre la totale dedans ?

Médecin Légiste : Ca doit être une sorte de jeu ... S’il fait une prochaine victime, il y aura peut-être le mode d’emploi de l’appareil dedans.

Inspecteur Goomba : Il n’en fera pas, il faut l’arrêter avant ... Nous devons mettre la main sur ce salopard.

Médecin Légiste : Voilà ce qu’on réussit à entendre avec cette cassette ... rien de concluant pour le moment.

* INSPECTEUR --- DEFI --- OMBRE --- MAINTENANT --- SUITE --- PROCHAIN*

Inspecteur Goomba : On dirait les morceaux d’un discours ...

Médecin Légiste : Comment interprétez vous les derniers mots ?

Inspecteur Goomba : « SUITE --- PROCHAIN » ... je pense qu’il veut compléter le message en faisant une nouvelle victime ...

Assistant Lakitu : Le tout serait de savoir à qui il va s’attaquer ...

Inspecteur Goomba : Madame Coot avait une relation d’amitié avec Madame Eden ... Il ne choisit donc pas ses victimes au hasard ...

Assistant Lakitu : Vous pensez qu’il va maintenant s’attaquer à une amie de Madame Coot ?

Inspecteur Goomba : Oui, ou à n’importe qui de son entourage. C’est un jeu, il veut qu’on trouve par nous même.

****************************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE «

***************************************

Assistant Lakitu : C’est impossible de faire la liste de toutes les personnes que connaît cette Madame Coot ... C’était une personne très appréciée, apparemment.
Il y a sûrement des centaines de personnes qu’on ne connaît pas encore.

Inspecteur Goomba : Vous avez interrogé sa fille ?

Assistant Lakitu : Elle ne dit pas un mot. Selon son psy, elle pourrait très bien ne jamais retrouver la parole.

Inspecteur Goomba : C’est un choc lié à la mort de sa mère ?

Assistant Lakitu : Evidemment ...

(L’inspecteur survole le dossier en se grattant le front)

Inspecteur Goomba : Cette enquête ne nous mène nulle part pour le moment. Rien ne coïncide vraiment ...

Assistant Lakitu : Oui, c’est ce qui me gêne.

Inspecteur Goomba : ... Impossible de savoir quelle sera sa prochaine victime ...

Assistant Lakitu : ... Peut-être que nous pourrions essayer d’abord de savoir pourquoi il a choisi ce Lycée pour commencer ... non ? Je veux dire ... il aurait pu aller dans un parc, une église, tuer le président, sa femme ... Et il choisit un lycée. Pourquoi ?

Inspecteur Goomba : On devrait aller sur place et mener notre petite enquête.

-----------------

Morton : Cette fille a raison ... Tu ne lui as jamais vraiment parlé. Vous vous connaissez très peu. Elle n’a peut-être rien de spécial, finalement ...

(L’inspecteur arrive et interrompt la discussion)

Inspecteur Goomba : Bonjour ... Inspecteur Goomba, police criminelle. Nous sommes ici dans le cadre d’une enquête concernant Madame Eden ... nous avons déjà interrogé le directeur, mais nous aimerions approfondir le sujet en interrogeant un peu tout le monde.

Luigi : Oh ... bonjour.

Morton : C’est vrai ce qu’on dit sur Madame Coot ? Elle a aussi été assassinée ?

Inspecteur Goomba : En effet ... et quelque chose nous dit que ce petite manège ne va pas cesser.

(Peach, qui se trouve quelques pas plus loin, écoute la discussion avec attention)

Inspecteur Goomba : Nous avons déjà posé ce genre de questions au directeur mais ... Connaissez-vous quelqu’un qui aurait pu en vouloir à ces deux jeunes institutrices ?

Morton : Madame Eden n’était pas très appréciée ... Mais pas au point d’être ... assassinée ...

(...)


Wiggler : Alors, on écoute les discussions des grands ?

Peach : C’est vous qui êtes responsables de ces meurtres, n’est-ce pas ? Vous et votre bande d’allumés ?

Wiggler : Je n’aime pas du tout les accusations de ce genre, jeune fille.

Peach : Et moi je n’aime pas du tout être suivie par des hommes aussi manipulateurs et destructeurs que vous.

Wiggler : Pourtant, il va falloir t’y faire ... Il va même falloir me tutoyer et m’appeler « Papa ». Je m’imagine déjà te déposer devant le Lycée et te faire un bisou...

(Elle lui donne un coup de pieds dans les coui***)

Peach : Et ça, tu imagines, connard ?

Wiggler : Tu vas le regretter amèrement ... Tu n’as pas l’air de comprendre à qui tu as à faire.

(Il s’en va en boitant)

---------------------------------------------------------------

??? : Il sont tellements formidables ...

( ??? lit un dossier rempli de manchettes de journaux découpées)

« UN INCENDIE CRIMINEL AU PENSIONNAT DES FLEURETTES : PLUS DE 300 VICTIMES »

« UNE PETITE FILLE NOYEE A SON DOMICILE : IL NE FAUT PAS LAISSER ENTRER LES INCONNUS »

« UN IMMEUBLE EXPLOSE A TOADVILLE : AUCUN SURVIVANT »

??? : J’aimerais tellement entrer dans leur groupe ...

« UNE JEUNE FEMME ETRANGLE SUR UN PARKING DESERT »

??? : J’espère que mes efforts seront récompensés ...

-------------------------------------------------------

A des centaines de kilomètres plus loin, au cœur du Mont Corona)

Oracle Wario : Je ne sais pas si je suis prêt ...

Oracle Kevin : Ca paraît difficile au début, je sais, mais vous en serez capable. Pensez au jour où nous pourrons sortir de l’ombre et brandir les bannières de l’apocalypse.

Oracle Wario : Quand viendra ce jour ? Quand ?

Oracle Kevin : Quand ce qu’a dit la prophétie se réalisera. Quand tout aura été réalisé ...
Quand il nous ouvrira enfin les portes du royaume des ombres !

---------------------------------------------------------

Médecin Légiste : Alors, cette enquête au lycée ? Concluante ?

Assistant Lakitu : Pas vraiment ...

Médecin Légiste : De mon côté, j’ai découvert quelque chose très très intéressant ... sous les aisselles des deux victimes.

Assistant Lakitu : C'est-à-dire ?

Médecin Légiste : Une sorte de signature ... A l’encre de chine.
La même que celle qu’on a retrouvé dans des vingtaines d’affaires récemment, allant de l’étranglement d’une jeune femme à l’explosion d’un immeuble ... Ce signe est affiché soit sur un drapeau s’il s’agit d’un lieu détruit, soit sur une partie anatomique de la victime comme les aisselles pour notre cas ...

Inspecteur Goomba : C’est intéressant ...

Médecin Légiste : J’ai comparé le symbole retrouvé sous les aisselles de Madame Eden et de Madame Coot ... ils sont parfaitement identiques.
Cependant ... il y a une très légère différence de calligraphie si on compare avec ceux des autres crimes qui arboraient le même symbole.

Assistant Lakitu : Vous pensez à un imitateur ?

Médecin Légiste : C’est possible ...

A suivre ...


Meuh$2003252
Meuh

15/03 :: 17:07

Admeuhnistrateur



Hm euh hm...
Oula Peach, pas bien, méchante. Elle risque d'avoir des problèmes. Voilà...
Et euh, les oracles, oh, mais qui sont-ils ? Qu'est ce que Kevin fait dans cette histoire ? C'est très bizarre tiens.
Et puis, y'a un ??? qui parle aussi. Oh oh, je me demande qui c'est, c'est sans doute...quelqu'un !
Hm...Et...le symbole, oh, un indice. Ou quelque chose. Un imitateur ? Quel mystère.
C'est mystérieux en effet !
Voilà
vinvin23$2004315
vinvin23

17/03 :: 17:22

Vinvin, ou peut-être quarante.



Episode 8 : (Spécial Flash-Back)
- Pom Pom Killer -

UNE ANNEE AUPARAVANT

Peach : Tu ne peux pas savoir comme je stresse pour ce premier match en tant que pom pom girl ...

Kevin : Tu n’as pas à stresser. Je serai là pour te soutenir.
Peach : Les filles et moi, on a répété notre petit numéro des milliers de fois. Je me sens prête mais ... oh ... je dois être un tout petit peu trop anxieuse.

(Il lui caresse les cheveux)

Kevin : Hey ... tout va bien aller, ok ? C’est juste un match de Lycée.

Peach : Ouais, t’as raison. Juste un match.

Kevin : J’ai un coup de fil à passer. Ensuite je te dépose au stade et quand tu auras fini de te changer je viendrai t’encourager une dernière fois ...

Peach : Merci, tu es un amour !

(Elle l’embrasse fougueusement)

Peach : Je ne sais pas ce que je ferais sans toi ... honnêtement.

(Il sort et se saisit de son téléphone portable)

Kevin : Je commence de plus en plus à penser que je suis en train de faire une erreur.

Wiggler : Tu es tombé amoureux de cette fille, hein ? Tu n’as pas pu t’empêcher ?

Kevin : Pourquoi tu ne fais pas tout, tout de suite ? Pourquoi attendre qu’elle ...

Wiggler : Il faut respecter les termes de la prophétie, Kevin.
Seule la prophétie régit notre manière de fonctionner. On ne peut pas inventer, on ne peut pas décider.

Kevin : Oui, oui ... je sais.

(Il raccroche)

*********************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE »

*********************************

Tina : Alors ma chérie, prête pour le grand saut ?

Peach : Je suis tellement impatiente ...

Linda : Ca va être du grand show ... nous allons être les meilleures pom pom girl que le monde ait connu ...

Tina : Je me vois déjà en train de soutenir ces beaux joueurs musclés ...

Linda : Haaaa ...

Gretchen : Bon les filles, au lieu de fantasmer, on ferait mieux de s’installer ...

Peach : Je ... je vous rejoins. Mon petit-ami m’a dit qu’il passerait me coacher juste avant le match.

Tina : Tu en as de la chance ... il est si mignon ... si intelligent.

Peach : Oui ... y en a pas deux comme lui.

Gretchen : A tout à l’heure !

(Kevin arrive quelques secondes plus tard)

Kevin : Coucou ... tu as fini de te changer ?

Peach : Oh, mon chéri, oui, entre. C’est les vestiaires pour filles mais ... on va faire une exception.

Kevin : Je suis désolé ...

Peach : Désolé ? Comment ça ?

Kevin : Je ... je t’ai vraiment aimé. Ce n’était pas prévu mais ... l’amour ... c’est ... ce n’est jamais prévu.

Peach : Attends, de quoi est-ce que tu parles ? Tu es sûr que tout va bien ?

Kevin : Vraiment ... je ne voulais pas.

(Il l’assomme)

* Il prend un papier de sa poche, sur lequel figure, écrit à l’ordinateur : *

JE SUIS DESOLEE, LES FILLES : JE N’AI PAS LE COURAGE DE PARTICIPER A CE MATCH EN TANT QUE POM POM GIRL ; J’AI LE TRAC.

Peach

------------------------------------------------------------

(Quelques heures plus tard, Peach se réveille dans une salle sombre et humide)

Wiggler : Bonsoir, oracle élu.

Peach : Qu’est-ce que ... qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

Wiggler : C’est une très très très longue histoire.
Mais nous allons faire court.

Tu dois tuer. Ce soir.

------------------------------------------------------------------

DANS LE PRESENT

(Peach est accoudée sur le rebord de sa fenêtre, et regarde une photo ...)

Peach : Comment expliquer la vérité à Maman ?
Comment lui dire ... que ...

(Elle met la photo dans un petit coffre et le ferme à clé)

--------------------------------------------------------------------

OOOOOOOOOOOH MARIAAAAAAAAAAA ...

( ??? augmente le volume de sa chaîne stéréo ...)

(Il regarde par la fenêtre)

(Il observe la lune)

??? : La nature ... que l’homme est cruel ... que l’homme est cruel ...
Que la lune est belle ...
J’aime ce qui est beau ...

(Il regarde une photo sur son mur)

??? : J’aime ce qui est inerte et beau, beau, beau ...

A suivre ...


M_Youpi$2006363
M_Youpi

17/03 :: 17:58

Wario



Ah, ??? l'air sadique et mon méchant préféré est sadique, donc j'aime ??? A tous les coups c'est Giovanni Pen Zani
Meuh$2003252
Meuh

17/03 :: 19:00

Admeuhnistrateur



M'étonnerait, il a déjà pas fini son bordel dans l'autre fic, on va pas le réintégrer si vite
J'aime beaucoup le résumé de Wiggler. C'est une longue histoire mais en gros, faut que tu tues xD En tout cas, c'est sympa ça. Peach est une élue, ooooh. Mais pourquoi faudrait qu'elle tue ? Et puis qui d'abord ? Et c'est quoi cette prophétie, hein hein ?
??? me fout la trouille avec ses paroles bizarres quand même xD
La photo dont on entend parler plusieurs fois aurait-elle une importance ? Hm hm ! C'est peut-être la photo de quelqu'un. Quelqu'un...d'important ! Allez savoir
vinvin23$2004315
vinvin23

18/03 :: 19:57

Vinvin, ou peut-être quarante.



Episode 9 : Petite Peach

Précédemment dans « Les oracles de l’ombre ... »

Médecin Légiste : De mon côté, j’ai découvert quelque chose très très intéressant ... sous les aisselles des deux victimes.

Assistant Lakitu : C'est-à-dire ?

Médecin Légiste : Une sorte de signature ... A l’encre de chine.
La même que celle qu’on a retrouvé dans des vingtaines d’affaires récemment, allant de l’étranglement d’une jeune femme à l’explosion d’un immeuble ... Ce signe est affiché soit sur un drapeau s’il s’agit d’un lieu détruit, soit sur une partie anatomique de la victime comme les aisselles pour notre cas ...

Inspecteur Goomba : C’est intéressant ...

Médecin Légiste : J’ai comparé le symbole retrouvé sous les aisselles de Madame Eden et de Madame Coot ... ils sont parfaitement identiques.
Cependant ... il y a une très légère différence de calligraphie si on compare avec ceux des autres crimes qui arboraient le même symbole.

Assistant Lakitu : Vous pensez à un imitateur ?

Médecin Légiste : C’est possible ...

--------------------------------------------------------------------

??? : Ils vont m’accepter dans leur groupe, maintenant ... OUI !!!
MOI AUSSI JE VEUX ETRE COMME EUX !

« UN INCENDIE CRIMINEL »

« MEURTRE »

« INCENDIE »

« EXPLOSION »

??? : MOI AUSSI, JE VEUX FAIRE PARTIE DE LEUR ROYAUME !!!
Moi aussi ...

...

??? : JE VEUX ETRE AUSSI MACHIAVELIQUE QU’EUX ! OUI !
J’aime ...

J’aime ces corps ...

Ces dispositions ...

Oui ...

(Il caresse sa fenêtre)

(Il se met à pleurer)

??? : Ils sont magnifiques ... Ils incarnent le monde, l’humain ... C’est le jugement dernier, la perfection de l’obscur, du suprême ...

(Il caresse un morceau de journal)

??? : La beauté de l’ombre ...

*************************************

« LES ORACLES DE L’OMBRE »

*************************************

Inspecteur Goomba : Après voir fait analyser le symbole retrouvé sous les aisselles des deux victimes, il s’agit d’une copie de celui des tueurs de l’ombre.

Commissaire Dupont : Les tueurs de l’ombre ? Depuis quand tuent-ils deux personnes qui ont un rapport entre elles ?

Inspecteur Goomba : Justement, c’est ça qui est étrange.
D’habitude, les tueurs de l’ombre s’en prennent à chacun de leurs coups à des milieux différents, avec une technique différentes, un objectif différent ...
Ici, les deux victimes avaient une relation, puisqu’elles étaient de grandes amies.
Nous avons donc approfondi les recherches avec l’ordinateur de Lakitu et il semblerait qu’il y ait de légères différences dans la façon dont a été dessiné le symbole.

Commissaire Dupont : Un imitateur, peut-être ?

Inspecteur Goomba : Oui, peut-être quelqu’un qui veut faire passer pour eux ...

Commissaire Dupont : Il serait intéressant de creuser de côté ... Cherchez dans la presse s’il n’existe pas déjà des admirateurs, des détracteurs ou je ne sais quoi en rapport avec ce groupe de terroristes ...

Inspecteur Goomba : Bien. On va s’en charger.

-------------------------------------------------------------

Luigi : Je crois que Peach a eu raison en refusant ma bague. Après tout, je ne suis animé que par de ridicules pulsion ... Je connais à peine cette fille.

Morton : Tu dois vraiment être amoureux pour avoir espéré aussi fort qu’elle accepterait ta demande.

Luigi : Ouais ... c’est vrai.

Morton : Surtout qu’elle fréquente un autre homme.

Luigi : Je te demande pardon ?

Morton : Il faut que je te le dise, ça fait trop longtemps que je te le cache ...
Une fois je l’ai vue avec un mec, beaucoup plus vieux qu’elle ... Il la touchait.

Luigi : Ouais, c’était peut-être son père ...

Morton : Non, son père a participé au mouvement des Champinites avec le mien, je sais à quoi il ressemble ...

Luigi : Bah alors je sais pas, c’était peut-être son parrain, son onc...

Morton : Luigi ... Luigi ... tu n’as aucune chance avec cette fille.

Luigi : C’est pas sûr ... je vais l’inviter à dîner. Je vais essayer de savoir qui est ce type. Je ... oh !

(Il se lève et se dirige vers Peach)

Luigi : Peach ! Peach ! Je voulais m’excuser pour l’histoire de la bague ... J’ai été un peu vite en besogne mais ... tu sais ce que c’est, l’amour.

Peach : Ecoute, Luigi, tu es quelqu’un de sûrement très gentil, et je m’excuse d’avoir été aussi malpolie avec toi mais ... tu ne m’intéresses pas, et ma vie est beaucoup trop compliquée pour que je t’embarque dedans.

Luigi : C’est l’autre vieux qui rend ta vie compliquée ? Celui qui te touchais l’autre jour ?

(Morton, qui écoute la discussion, se met à rire)

Peach : Luigi, évite de m’approcher désormais, ok ? Tu ne me connais plus.

Luigi : Attends, Peach ...

Peach : Plus tu t’approcheras de moi, plus tu risqueras d’avoir des problèmes ...
N’essaye plus de me parler, de me demander quelque chose ... rien, c’est entendu ?

(Elle part)

Luigi : Oh, je suis bête ... pourquoi lui en ais-je parlé ?

Morton : Bah, tu sais pas trop t’y prendre avec les filles ...

Luigi : Ouais, il faut croire.

-------------------------------------------
Peach : Maman, je suis rentrée ...

Wiggler : Ha, maman n’est pas là ... elle est allée faire des courses. Et moi, je fais la cuisine.

Peach : Je ne boufferai jamais la moindre petite parcelle de quelque chose que vous avez préparé.

Wiggler : Tu as tort ... je cuisine très bien.

(Peach prend un couteau)

Peach : Combien de temps allez-vous harceler ma mère ? Combien de temps comptez-vous vivre ici ?

Wiggler : Aussi longtemps qu’il faudra pour que tu finisses par accepter de revenir ...

Peach : Vos menaces n’ont plus aucun effet sur moi.

Wiggler : Alors, je peux la tuer ?

(Peach fonce sur Wiggler avec le couteau, mais il la désarme rapidement et la plaque contre le mur)

Wiggler : Ta mère est quelqu’un de très influençable ...
Elle agit comme une girouette, elle n’a aucune personnalité.
Mais peut-être qu’elle a des tripes ...

(Il fait glisser le couteau sur son estomac)

Wiggler : Si tu vois ce que je veux dire ...

Peach : Espèce de malade ...

Wiggler : On ne parle pas comme ça ...

(Il lui caresse les cheveux)

Wiggler : A son Pa-pa ... Pa-pa ...

PAPA !!!

Peach : Je vais lui dire qui vous êtes ...

Wiggler : Et moi je vais lui dire ce que tu as fait ...

Peach : Et je lui dirais à mon tour ce que vous faites ...

Wiggler : C’est pourquoi tu as intérêt à te taire.

Peach : Je n’ai pas peur.

Wiggler : Tu as peur.

Peach : JE N’AI PAS PEUR !!!

(Un bruit de clés vient interrompre la scène)

Wiggler : « Maman » est là ... Que dirais-tu de continuer le gâteau ?

(Il pose le couteau sur la table)

Wiggler : Petite Peach ...

------------------------------------------------------------

A suivre ...


  [1/7]    Suivant »
Retour forum

© 2003-2009 - Mario Museum. Forum by DNF.